Le congrès de Milan

Le congrès de Milan

En1880, un congrès international se réunit  à Milan pour décider quelle méthode, de la langue des signes ou de l'oralisme, était la plus adapté à l'éducation des sourds. A l'issue de ce congès, la langue des signes fut interdite dans l'ensemble des pays participants, à l'exception des Etats-Unis et de l'Angleterre.

En 1977, le ministre de la Santé refuse l'interdit qui pèse sur la langue des signes. Ce n'est qu'en 1991, par la loi Fabius, que l'Assemblée Nationale autorise l'utilisation de la LSF pour l'éducation des enfants sourds.

Retour à la présentation 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×